Le Yalta Club à Masnières : ils ont tout déchiré!

Une soirée idéale, il faisait beau, très chaud même, et le complexe sportif s’est transformé en salle de concert avec un jeu de lumière qui faisait oublier aux spectateurs où ils étaient. Le Yalta Club avec son énergie a vraiment mis le feu!

Le Yalta Club est un groupe engagé et Dominique Cardon, Présidente des Scènes du Haut-Escaut qui enchantent Cambrai Sud avec de merveilleux projets, nous explique comment ce groupe qu’on avait déjà adoré en 2015 a accepté de revenir à Masnières pour parler de leur engagement et jouer avec les jeunes du collège dans le cadre d’une opération qui s’inscrit dans un projet avec la fondation de France ;

 » Ce projet, qui a pour titre  ‘Toi et Moi’, défend certaines valeurs de partage et d’accueil et c’est pour cela aussi que le Yalta est là, d’ailleurs Corinna va vous présenter les valeurs du groupe et ce qu’elle défend au niveau humanitaire. »

« Nous sommes très heureux d’être ici ce soir et on a décidé de vous présenter notre 2ème album qui s’appelle « Hybris » il parle de la démesure, du fait d’aller toujours plus loin. On est un groupe qui discute beaucoup et qui s’inspire des choses qui se passent dans le monde, cet album est inspiré d’un projet personnel qui s’appelle projet SOS Méditerranée, c’est une organisation Civile Européenne qui sauve des migrants dans la Mer Méditerranée!  Le problème des migrants est un sujet qui nous tient à cœur depuis 2015. Il y a 3 ans j’ai rencontré le capitaine de SOS Méditerranée, ils ont un bateau qui s’appelle l’Aquarius et ils vont en mer sauver ces personnes en détresse, qui parfois meurent, c’est plus qu’un problème politique, c’est un problème humanitaire! Tout cela nous a inspiré des émotions que nous avons retranscris dans notre album. C’est un beau projet, n’hésitez pas à vous renseigner. »

Nous avons eu la chance de voir un petit film qui présente SOS Méditerranée, n’hésitez pas à cliquer sur les liens pour en savoir plus!


Je vous parle un peu de Jimoh Lateef Dada qui vit au Burkina Faso et qui nous a parlé de son amour pour son pays! Au Burkina Faso, 60 ethnies vivent bien ensembles, « chez nous on ne doit pas faire de mal sinon on a comme une malédiction et on

« Animiste, ça veut dire qu’on ne croit pas en Dieu ni Allah, ni chrétien, ni musulman, mais on croit en la Nature, ça peut être un arbre, un animal… Par exemple nous avons un baobab qui renfermait des abeilles qui ont piqué des ennemis, ils nous a sauvés et bien il est un Dieu. Chez nous il y a des fêtes enfin des cérémonies, la fête des masques : quand on meurt, pour nous on part dans un autre endroit et nos ancêtres préparent notre venu, et nous ici nous faisons la fête des masques pour demander une bonne pluviométrie. Il faut dire que nous avons 8 mois de saison sèche, on conserve tout dans des grands fours en terre… Nous faisons des sacrifices et des offrandes. »

Ici il a demandé l’autorisation de porter le costume traditionnel du chasseur, car il n’a pas le droit normalement n’étant pas chasseur, mais il veut montrer les coutumes de son pays! Beaucoup de grigris qui ont chacun leur utilité de protection…

Un très bon moment passé, beaucoup de choses apprises! Il intervient également dans les écoles durant ses séjours en France, il présente son pays et enivre les enfants avec de merveilleux contes rien que pour eux enfin presque si vous voulez le joindre son mail : jlateefdada@yahoo.fr Dépaysement et magie garantis! Nous avons acquis de jolies petites choses un petit caméléon adorable …

Vous pourrez retrouver Jimoh Lateef Dada avec Sandrine Herlin pour un atelier « céramique comme au Burkina Faso » à la salle des fêtes de Ribécourt-la-Tour le 26 avril 19h inscription par téléphone au 03.27.82.23.04 pour les habitants du territoire 5€ hors territoire 10€

Les Scènes du Haut-Escaut organisent un atelier d’écriture : la verrerie et vous Avec Christophe Martin, écrivain et metteur en scène en CLEA sur la CAC, salle Casanova le 28 avril à Masnière de 10h à 12, c’est gratuit!

En tout cas, les filles ont adoré et elles vous recommandent vivement d’aller les voir en concert dès que vous en aurez l’occasion et si vous voulez rencontrer les filles pour discuter et échanger, elles seront le 26 avril à Ribécourt 😉

Allez une dernière à cappella pour vous faire encore plus regretter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *