Alix est passé des éprouvettes aux vases.

Après 4 années d’étude pour devenir laborantine, Alix Waroquier a changé de voie pour s’adonner à sa passion : Les fleurs. Elle nous raconte son parcours qui a abouti a l’ouverture de sa boutique cosy : LE JARDIN D’ELOÏSE! A Gouzeaucourt

Pourquoi fleuriste d’où vous est venue cette vocation ?

Et bien depuis que je suis toute petite, j’adore toucher la terre, faire pousser des fleurs, aussi loin que je me souvienne, c’est une passion. Alors j’ai décidé de passer mon CAP et mon BP fleuriste horticultrice et pour cela je remercie vivement mes maîtres de stage M et Mme Boulange, je leur dois tellement parce qu’au moment de trouver un contrat de qualification à 22 ans, ça n’a pas été simple, la paie est plus élevé que pour un jeune de 16 ans et eux ils m’ont fait confiance. Ils m’ont promis de m’embaucher dès que j’aurais mon BP et ils l’ont fait. Un énorme merci à eux vraiment !

Comment est venue l’envie de vous installer ?

J’ai travaillé chez les Boulange jusqu’à leur départ, puis chez d’autres fleuristes et au bout de 15 ans, je me suis dit que je voulais ma boutique. ça faisait 2 ans que j’avais cette envie qui me trottait dans la tête et je voulais trouver un local sur Gouzeaucourt. C’était vraiment là que je voulais être déjà parce que j’habite Heudicourt et ensuite, je trouve que Gouzeaucourt est une petite ville qui a un gros potentiel et le 10 avril 2016, j’ai eu le déclic avec ce local.

Avoir l’envie c’est bien, mais ce n’est pas compliqué de s’installer ?

Et bien je me suis dit qui ne tente rien n’a rien ! Ça n’a pas été simple, je voulais absolument ouvrir avant la fête des mères, quand on est fleuriste il est impensable de manquer ce rendez-vous incontournable qu’est la fête des mères, le timing était vraiment court car il y a un stage de préparation à l’installation qui est obligatoire, 1 semaine et toutes les sessions étaient prises, j’étais vraiment dans le stress et fin avril un désistement, on m’a appelée, c’était ma chance ! Autant vous dire qu’après tout s’est très rapidement enchaîné, du 1er mai au 20 mai on a fait les peintures, la déco, et j’étais heureuse d’ouvrir la semaine précédent la fête des mère le 21 mai 2016 !

Cette première fête des mères a dû être riche d’émotions ?

Et bien je suis seule, alors pour ne pas être trop stressée, j’ai « embauché » mon mari, je l’ai déclaré dans les normes, pour qu’il m’aide ce jour là et que cela se passe bien. Je lui ai dit : tu sais comme c’est ma première, tu ne dois pas trop t’en faire, si pour les autres c’est la journée où on ne lève pas le nez tellement y ‘a de clients, pour nous ça devrait être plus calme ! Et ça n’a pas été calme du tout, il y avait la queue jusque sur le trottoir, je n’avais pas prévu assez de bouquets, je ne pensais pas avoir autant de monde ! Quand mon mari est venu à la fin de la journée, il m’a dit « ça devait être calme hein !! je n’en peux plus, je n’ai pas arrêté »

J’en ai pleurer de bonheur, je remercie tous les clients qui m’ont fait confiance. C’est un superbe souvenir.

Enfin, Le jardin d’Éloïse, qui est Eloïse ?

C’est un petit clin à ma fille de 2 ans qui se prénomme Eloïse

Le jardin d’Eloïse

846B, Av. du général de Gaulle Gouzeaucourt 03.27.78.17.29

Ouverture :

Lundi : 14h-19h

Mardi, Jeudi, Vendredi, Samedi : 9h30-12h30 et 14h-19h

Dimanche : 9h30-13h

Ouvert le mercredi en période de fête

Livraisons : avant l’ouverture, entre 12h30 et 14h, après 19h
dans un rayon de 20km. Gratuite à partir de 25€ d’achat.

Le jardin d’Eloïse

846B, Av. du général de Gaulle Gouzeaucourt 03.27.78.17.29

Ouverture :

Lu : 14h-19h Ma, Je, Ve, Sa : 9h30-12h30 et 14h-19h Di : 9h30-13h

Ouvert le mercredi en période de fête

Livraisons : avant l’ouverture, entre 12h30 et 14h, après 19h

dans un rayon de 20km. Gratuite à partir de 25€ d’achat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.