Gouzeaucourt : Le groupement d’employeurs de saisonniers des champs mise sur la sécurité et le bien être

Cela faisait déjà un moment que l’idée de former les saisonniers trottaient dans la tête des employeurs et le temps de mettre tout en place et voilà une première session de formation SST. Jeudi 14 et jeudi 21 juin, 10 saisonniers ont pu bénéficier de cette formation en compagnie de Marc Waroquet formateur sauveteur secouriste au lycée Savy Berlette.

 » C’est une formation complète dans laquelle nous apprenons les gestes, les réglementations, il ne faut pas déplacer un malade on ne peut pas le ramener chez lui, et ils se rendent comptent qu’ils ont, comme tout le monde, de mauvais réflexes, en plus certains saisonniers sont mineurs et la réglementation est différente. Ils vont apprendre le protocole d’alerte, les gestes qui sauvent de la méthode de Heimlich à la pose d’un garrot en passant par le massage cardiaques et l’utilisation d’un défibrillateur.  Mais aussi tout ce qui est spécifique à leur travail. Explique M. Waroquet

—  C’est surtout des habitués, des chefs d’équipes des chauffeurs qui sont présents aujourd’hui, nous souhaitons que dans chaque équipe il y ait au moins une personne avec le brevet de secourisme. C’est vraiment très important pour nous. Parce qu’on peut faire un malaise, se couper il faut au moins avoir les bons réflexes. Bientôt je vais faire une sensibilisation aux étirements avec échauffement avant de commencer, sur le temps de travail. Nous sommes toujours courbés et baissés et le mal de dos est un problème qui fait arrêter pas mal de saisonnier. Poursuit Marie Engster

Et c’est d’ailleurs pour cela qu’en juillet nous allons faire une formation sur les gestes et postures, en complément des étirements, nous avons ici une personne opéré de la main, forcément, il va y avoir des gestes particuliers, nous allons essayer de voir ce qui sera le mieux pour chacun pour éviter de se faire mal, et aussi éviter les arrêts maladie parce que pour les employeurs bien entendu c’est gênant, mais ça l’est aussi pour le saisonnier qui a besoin de sa paie complète . Et puis le bien être au travail c’est important, pour durer. » Conclut Marc

En tout cas cette formation s’est passée dans la bonne humeur avec beaucoup de questions intéressantes et pertinentes. Les futurs secouristes du travail repartiront avec un livret pour ne pas oublier. En attendant je me sentais en parfaite sécurité, les apprentis secouristes m’ont fait quelques démonstrations et m’ont appris pas mal de choses, je les félicite c’était très clair et je les remercie. Grâce à eux, sachez que le SST est a recycler tous les 2 ans, à Gouzeaucourt les défibrillateurs se trouvent en Mairie ou au Crédit Agricole. Un accu tient 5 ans donc il faut regarder la date. Surtout si vous êtes pris à voler ou saccager un défibrillateur c’est 75000 € d’amende et 5ans de prison, c’est quand même jouer avec la vie des gens!

(De gauche à droite) Marc Waroquet (Formateur), Pascal, Laurent, Rudy, caché derrière Rudy c’est Bertrand, Fabien, Stéphanie, Marie, Maxime, Jean-Noël et Morgan des apprentis attentifs qui ont réellement apprécié la formation!

Une volonté toujours plus forte de voir les saisonnier s’en sortir et avoir un maximum de compétences et de connaissances pour pérenniser leur emploi. Le groupement emploie environ 80 personnes de 16 à 55 ans voire un peu plus, et comme le dit Marie, de plus en plus de femmes rejoignent l’équipe, c’est positif, étudiants, lycéens, personnes sans emploi, diplômés ou non, les profils des saisonniers sont très différents.

groupement d’employeur des saisonniers des champs :
262 rue de Villers Plouich 59231 Gouzeaucourt 06 42 33 84 48

Pour commander : http://www.saisonsbio.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.